L'expression du mois : battre à plate couture

2/5, Nombre de vote: 1

L'expression française « battre à plate couture » devient populaire dans le monde du théâtre.Cette semaine, découvrons ensemble l’origine de l’expression « battre à plate couture ». 

Pourquoi parler du monde de la couture pour faire référence à une victoire écrasante ?

 

« Rompre à plate couture »

 

Pour avoir la réponse, remontons au XVIe siècle, lorsque l’expression « rompre à plate couture » était encore employée. Il faut savoir qu’à cette époque là, les tissus utilisés par les tailleurs étaient extrêmement épais et rigides.

Les professionnels du métiers devaient alors bien souvent « rabattre les coutures », c’est à dire qu’ils martelaient les tissus à l’aide de lattes en bois ou avec un « carreau », l’ancêtre de notre fer à repasser. Cette technique servait à assouplir le tissu.

C’est ensuite au XVIe siècle qu’une expression faisant référence à cette pratique apparaît. « Rabattre la couture à quelqu’un » signifiait alors frapper violemment une personne.

C’est avec le théâtre que l’expression prend de l’ampleur le siècle suivant. En effet, il était souvent d’usage de faire venir un tailleur sur scène. Celui-ci avait pour consigne de battre son client pour assouplir le tissu de ses vêtements. Cette scène, très populaire, était conçue pour provoquer les rires du public.

Ce serait donc de la victoire du tailleur contre son client que serait née l’expression « battre à plate couture ». 

Note: 
2
Average: 2 (1 vote)