juillet 26, 2016

Vous travaillez au sein d’une entreprise qui souhaite développer ses activités à l'étranger ?

Dans ce cas, la traduction représente une étape indispensable de votre stratégie d'internationalisation.

Mais il existe tellement de prestataires linguistiques sur le marché que faire un choix éclairé peut sembler compliqué. Avant de solliciter les services d'un prestataire linguistique, il semble pertinent de se poser la question : quelles sont les compétences d’un bon traducteur ?

1. Une maîtrise parfaite de ses langues de travail

Cela va de soi ! Le traducteur est avant tout un linguiste. Il doit avoir une connaissance très poussée de ses langues de travail.

Connaître et maîtriser une langue ne veut pas dire être capable d’avoir une conversation basique avec les locaux d’un pays donné. Non ! Maîtriser une langue, c’est en connaître toutes les subtilités, être capable de repérer les jeux de mots, l’ironie ou encore les touches d’humour.

2. Une maîtrise parfaite des systèmes culturels liés à ses langues

Pour comprendre une langue et pour en déceler les subtilités, il est nécessaire de connaître la culture liée à la langue en question. Pourquoi ? Cette démarche permet de mieux comprendre les subtilités culturelles du texte à traduire.

De plus, un bon traducteur se doit de communiquer avec ses clients en toute transparence. Connaître la culture d’autres pays permet de mettre le doigt sur les éléments d’un texte qui pourraient éventuellement choquer ou gêner d’autres populations. Dans ce cas-là, le traducteur de qualité se doit de prévenir son client.

La lecture, les voyages en immersion, ou encore certains cours peuvent aider tout traducteur à améliorer ses connaissances sur un pays donné.

Parmi les 5 compétences des traducteurs, une parfaite maîtrise des systèmes culturels est très importante

3. Une maîtrise parfaite de sa langue maternelle

Un bon traducteur ne traduit que vers sa langue maternelle. Cela vous semble logique mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

Certains traducteurs pratiquent la traduction dite « retour » (de leur langue maternelle vers leur langue de travail). Dans un souci de déontologie, les traducteurs de qualité ne vous proposeront que des traductions vers leur langue maternelle.

Un traducteur se doit de connaître sa langue maternelle sur le bout des doigts. Il doit posséder d’excellentes compétences rédactionnelles, quel que soit le registre du texte. Il se doit également de maîtriser parfaitement la grammaire et toutes les subtilités langagières de sa langue maternelle.

Le texte traduit sera en effet lu par un public natif. Par conséquent, aucune faute ne doit être présente dans la traduction. Cela pourrait décrédibiliser votre contenu et entacher votre image de marque.

4. Une expertise dans un ou plusieurs domaines spécifiques

Si votre entreprise est, par exemple, spécialisée dans l’horticulture, ou encore dans la pêche à l’anglaise, il est indispensable que vous fassiez appel à un « traducteur spécialisé », c’est-à-dire un traducteur qui dispose de connaissances approfondies dans votre domaine d'activité.

En effet, un traducteur spécialisé vous fera gagner du temps, puisqu’il disposera déjà d’outils ou de lexiques propres à votre domaine d’expertise. De plus, faire appel à ce genre de traducteurs est un gage de qualité.

Encore une fois, assurez-vous que les compétences du traducteur auquel vous faites appel sont fondées et reposent sur une expérience concrète.

Une autre compétence indispensable des bons traducteurs est la maîtrise de votre domaine d'expertise

5. Une bonne maîtrise des outils d’aide à la traduction

Les traducteurs travaillent généralement avec des outils d’aide à la traduction, tels que des logiciels, des glossaires, des lexiques, etc.

Il ne s’agit en aucun cas de logiciel de traduction automatique comme Google Translate ou DeepL.

Les logiciels d’aide à la traduction permettent aux traducteurs de rester cohérent et de respecter la mise en page du fichier original.

Pour votre entreprise, cela représente un gain de temps et d’argent. Par exemple, si votre texte contient de nombreuses répétitions, le programme les comptera et des réductions pourront être appliquées pour les éléments répétés.

Conclusion

Trouver le traducteur idéal pour votre projet d'internationalisation est une tâche complexe. En effet, vous pouvez tomber sur d'excellents traducteurs ou... sur de très mauvais !

Raison pour laquelle recruter la perle rare peut prendre un certain temps. Vous devrez vous assurer que le traducteur ait toutes les compétences et qualités requises.

Dans certains cas, il est préférable de passer via une agence qui aura sélectionné et testé au préalable les meilleurs profils pour votre entreprise. Découvrez comment sélectionner la meilleure agence pour votre projet d'internationalisation en cliquant ICI.

CHECKLIST GRATUITE

Les secrets pour dénicher la meilleure agence de traduction

About the author

Raphaël

Passionné de communication et de webmarketing, Raphaël a créé Beelingwa en 2015 avec l'envie d'accompagner les entreprises de toutes tailles dans leur développement.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Title Goes Here


Get this Free E-Book

Use this bottom section to nudge your visitors.

>