mai 3, 2016

Pour ses besoins en traduction, est-il préférable d'engager un traducteur professionnel ou faire appel à un collègue bilingue ?
« Pas besoin de traducteurs, nous avons des collègues bilingues en interne ! ». 

Cette phrase lancée aux agences de traduction professionnelles est assez courante. Pourtant, être « bilingue » ne signifie pas être traducteur. La traduction est un métier et on ne s’improvise pas traducteur !

« Il ne suffit pas d’´être bilingue pour s’improviser traducteur »

Vinay et Darbelnet, 1958

Finalement, être « bilingue », ça veut dire quoi ?

Avant toute chose, il convient de définir le « bilinguisme ». En effet, il s’agit là d’un concept un peu flou. Le Petit Robert nous donne une définition peu satisfaisante. Selon le dictionnaire, un bilingue est une personne « qui parle, possède parfaitement deux langues ».

Le concept de « bilinguisme » est souvent mal compris. Beaucoup de traducteurs disent qu'ils ne sont pas bilingues puisqu’ils ont conscience de maîtriser davantage leur langue maternelle que leurs autres langues de travail.

Les « vrais » bilingues ont grandi en étant exposés à deux langues, et donc à deux systèmes culturels. Ils sont par conséquent capables de déceler les subtilités linguistiques, mais également les subtilités culturelles propres à différents pays.

Retenez donc que la plupart des personnes se revendiquant bilingues parlent en fait plusieurs langues « couramment ».

Pour faire traduire vos documents, est-il préférable de faire appel à un traducteur professionnel ou à votre collègue bilingue?

Traduire vers l’anglais ou le français, c’est pareil, non ?

Les traducteurs professionnels ne traduisent que vers leur langue maternelle ! Pourquoi ? Car c’est la langue qu’ils maîtrisent le mieux. Un traducteur francophone maîtrisant l’anglais traduira vers le français (dans la mesure où le français est sa langue maternelle), mais jamais vers l'anglais.

Méfiez-vous donc des traducteurs qui vous proposent de traduire vers une autre langue que leur langue maternelle ! Tournez-vous plutôt vers des traducteurs natifs.

Pourquoi ne pas faire appel à un collègue bilingue pour mes traductions ?

Comme mentionné ci-dessus, le bilinguisme est un concept très flou, et mal compris. Si l’un de vos collègues parle couramment une ou plusieurs langues, vous allez bien entendu être tenté de lui demander de traduire vos documents en interne.

Peut-être penserez-vous que cette démarche sera moins coûteuse ou que votre traduction sera de meilleure qualité puisque votre collègue connaît votre entreprise ? Il n’en est rien !

Premièrement, votre collègue n’est pas traducteur puisqu'il n’a pas suivi de formation en traduction. Il ne décèlera donc pas certaines subtilités linguistiques et culturelles, n’aura aucune connaissance des techniques de traduction (qui s’acquièrent à l’université et tout au long de la carrière professionnelle) et tombera très facilement dans les pièges liés à la traduction. Une baisse de qualité qui aura forcément des conséquences sur votre image de marque et vos ventes !

Deuxièmement, votre ami ou collègue prendra plus de temps qu’un traducteur professionnel. Il ne disposera pas des outils mis à la disposition des traducteurs professionnels qui permettent de gagner du temps, de produire une traduction cohérente, d'utiliser la terminologie adéquate et de respecter la mise en page du document original.

Evitez à tout prix de faire appel à vos collègues pour la traduction de vos contenus, et préférez faire appels à des traducteurs professionnels

Finalement, le temps passé par votre collègue sur la traduction de vos documents est du temps qu’il ne passera pas sur ses tâches habituelles. Solliciter les services d’une agence de traduction professionnelle pourra donc vous faire gagner du temps et de l’argent, mais aussi préserver votre image de marque.

Pourquoi la qualité ne sera-t-elle pas la même ?

Une bonne traduction doit être fluide et naturelle : elle ne doit pas « sentir la traduction ». Exit, donc, les traductions littérales (ou mot-à-mot) ! Un traducteur professionnel modifiera la structure des phrases, lorsque la situation l'exigera, par exemple.

Bref, la traduction est une « gymnastique de l'esprit ». Et cette « gymnastique de l'esprit » ne peut s'acquérir qu'avec l'expérience.

En outre, l'expérience permet d'acquérir certains réflexes. Par exemple, pendant son travail, un traducteur professionnel gardera constamment à l'esprit le public et la culture cible, le domaine d’expertise du document et l'objectif de cette traduction. Le traducteur va donc adapter son travail en fonction de la finalité du texte à traduire.

De plus, une agence de traduction professionnelle ne se contentera pas de traduire vos documents : elle s’engagera à faire des recherches complexes, à adapter sa terminologie en fonction du contexte, et à faire réviser la traduction par une tierce personne. Elle aura donc toutes les cartes en main pour vous fournir une traduction de qualité qui répondra à vos attentes.

Faites le bon choix !

La crédibilité de votre marque à l’étranger repose aussi sur le prestataire linguistique que vous allez sélectionner.

Que ce soit pour la traduction de vos documents internes, de votre site web ou de documents liés à l’exportation de votre marque, n’hésitez pas à faire appel à des services de traduction professionnels. L’enjeu est trop important pour préférer le moindre coût à la qualité de vos traductions.

La traduction doit être considérée comme un investissement, et non un coût. Dès lors, sélectionnez le prestataire qui vous fournira le meilleur retour sur investissement, plutôt que le prestataire le moins cher (qui vous fournira un retour sur investissement moins élevé, voire nul).

Les agences de traduction disponibles sur le marché sont nombreuses et il n’est pas évident de faire le bon choix. Consultez notre checklist gratuite disponible ICI. Elle vous aidera à choisir l'agence de traduction la plus adaptée pour votre entreprise.

CHECKLIST GRATUITE

Les secrets pour dénicher la meilleure agence de traduction

About the author

Raphaël

Passionné de communication et de webmarketing, Raphaël a créé Beelingwa en 2015 avec l'envie d'accompagner les entreprises de toutes tailles dans leur développement.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Title Goes Here


Get this Free E-Book

Use this bottom section to nudge your visitors.

>